Historique (par année)

Depuis ces dernières années, vous retrouverez nos actions dans les rapports d’activités dans l’onglet « association ».

NOS ACTIONS EN 2009

Le pays a été secoué par une grave crise politique tout au long de l’année. Une première dans l’histoire de ce pays.

A ANTANANARIVO, à travers l’association « Commission pour les Orphelins et Nécessiteux », nous avons offert le matériel scolaire nécessaire pour la rentrée de 46 enfants.

Au « Centre NRJ », nous continuons d’assurer l’achat de « bois mort » nécessaire à la cuisson de la nourriture des enfants recueillis par le centre et le salaire de trois postes de gardiens de nuit pour le gîte d’accueil des enfants.

A MAHITSY, au centre de formation « Soanavela », remise aux normes de la « villa » (accueil des stagiaires et coopérants) : eau courante et eau chaude par l’achat d’une pompe immergée et d’un chauffe-eau.
Rénovation totale de l’adduction d’eau du centre et d’irrigation pour les cultures.
Paiement des études de Landry et Androh pour leur classe de « première ».
Achat de matériel pour l’installation de Gesther dans ses « murs ».

A KAONKAOLA, installation de douches avec eau chaude grâce à des panneaux solaires fabriqués au centre.

A ANKAZOBE, le chantier pour l’adduction d’eau potable continue : achat d’une partie du matériel et creusement des tranchées pour passer les conduites (40cmx70cm sur 2km de long !). Début de l’étude sur le terrain pour le projet de la microcentrale hydroélectrique.

A ANTSIRABE, la « Koperativa Esaka Fanantenana » n’est pas au mieux. La crise a fait fuir les touristes et les acheteurs potentiels.

Chez « Zazakely », tout va mal : bacs supplémentaires inutilisables pour la production de spiruline, Albertine est débordée. Nous n’avons pas encore le titre de propriété du terrain acheté.

A ANKAZOMIRIOTRA, installation d’un paratonnerre et d’un auvent à l’école primaire publique, puits au Centre de Formation Professionnelle, mur de protection à l’école St Joseph. Les microcrédits ont dans l’ensemble bien fonctionné : huilerie et briqueterie. Si dans les élevages, les chèvres se portent bien, nous avons connu de gros problèmes avec les porcs dus à une épidémie inconnue qui a décimé toute une partie du cheptel.

NOS ACTIONS EN 2008

A ANTANANARIVO pour nos amis du « Centre Energie » nous avons acheté le « bois mort » nécessaire à la cuisson de la nourriture des enfants recueillis par le centre. Nous avons assuré le salaire de trois postes de gardien de nuit pour le gîte d’accueil des enfants.

A MAHITSY, au centre de formation « Soanavela », premières vacances offertes à Andrea (Tamatave) et Gesther (Tulear). Celui-ci a brillamment réussi son diplôme de fin d’année.
Paiement des études de Landry et Androh pour leur classe de « seconde ».
Financement pour la fabrication de matériel apicole (ruches, enfumoirs, etc.).
Réhabilitation des deux citernes pour assurer l’approvisionnement en eau du centre, Remplacement par une pompe portative de celle qui avait été volée,

A KAONKAOLA, envoi d’une mission de docteurs et infirmières au dispensaire : campagnes de vaccination, prévention et stages de formation pour les mamans.

A ANKAZOBE, début des travaux d’adduction d’eau potable pour alimenter le village (repérage de la source, analyse de l’eau, etc.).

A ANTSIRABE, une équipe de trois jeunes filles est venue en soutien à la coopérative « Koperativa Esaka Fanantenana », la coopérative des femmes brodeuses : gestion, « marketing », etc.

Achat d’un terrain qui jouxte le centre pour enfants « Zazakely » en prévision de la construction de la maison communale pour le petit « Village de la Solidarité » et d’une petite maison pour Golber et sa maman.

A MORONDAVA, à l’école de l’ « E.P.P. Bemanonga », nous avons construit une salle de classe pour enfants handicapés.Achat du mobilier pour la bibliothèque « AVANA »

A ANKAZOMIRIOTRA, lancement d’une campagne de microcrédits en faveur des milieux ruraux (élevages de chèvres et de porcs) et artisanaux.

NOS ACTIONS EN 2007

Comme l’année dernière, à KAONKAOLA et ANKAZOBE nous avons financé les repas de 300 enfants des cantines scolaires

La malnutrition persiste chez les écoliers. Environ 40% d’entre eux viennent à l’école le ventre vide. Sans avoir pris de petit déjeuner.

A MAHITSY, l’achat de 2 000 poussins a permis de relancer l’élevage des poules pondeuses. La plus grande partie des salaires des enseignants du centre de formation « Soanavela » est à nouveau assuré.

Nous sommes très fiers de nos deux orphelins pensionnaires du centre.

Andrea a obtenu son diplôme en « Confection ». Elle est maintenant entrée dans la vie active avec un emploi dans une maison sérieuse.

Gesther continue ses études dans le « Bâtiment ». C’est un garçon réfléchi et appliqué. C’est un élève brillant.

A ANTSIRABE, dans le quartier de Mahazina, après le passage des cyclones nous avons restauré une dizaine de toitures.

A MORONDAVA, la construction de la bibliothèque de l’école « E.P.P. Bemanonga » est terminée.

A ANKAZOMIRIOTRA, nous avons mis en place une action sous forme de microcrédit par le prêt de chèvres.

NOS ACTIONS EN 2006

L’envoi d’un troisième container a été un véritable cauchemar. Nous n’avons pu obtenir la franchise douanière. Notre trésorerie a été très durement éprouvée et la mise en place de nouveaux projets fortement compromise.

Le chargement de ce container, un « quarante pieds » surélevé :
– un tracteur LAMBORGHINI R 854 DT pour le centre de formation agricole «Soanavela» de MAHITSY (avec ses accessoires, courroies, quatre pneus supplémentaires, deux charrues et une caisse à outils).
Il servira également à KAONKAOLA et ANKAZOBE pour les campagnes de reboisement.
– une moto STEY XR 250 pour notre ami le toubib de KAONKAOLA (avec casque et pneus de rechange). Elle est prévue pour permettre des campagnes de vaccination et de prévention.
– dix huit ordinateurs complets et vérifiés avec imprimantes et du matériel informatique. A MAHITSY, cinq ordinateurs ont été branchés en ligne sur internet. Cet atelier de formation pour les jeunes la journée, pour les adultes le soir, et aussi ouvert au public.
huit machines à écrire dont deux électriques.
un téléviseur ; deux machines à coudre.
du matériel de cuisine.
cent cinquante kg de peinture.
un vélo.
– matériel de bricolage (pelles, pioches, haches, masses, tire-fort, etc.)
– deux ruches Dadant 12 cadres neuves.
– matériel scolaire ; – livres scolaires.
– livres de bibliothèque.
– jeux, jouets, poupées, etc. …
– cartables, chaussures, etc. …
– vêtements enfants et adultes.
– duvets, couvertures, linge de maison, etc. …
– pour le dispensaire d’Ankazobe : « Poupinel », fauteuils roulants, déambulateurs, béquilles, lits Barrez et Bereda, matelas, sommiers, etc.

Et de nombreuses bricoles bien utiles dans ce pays fort démuni.

Au total, 762 colis pour un poids approximatif de 15 tonnes !

Tout ce matériel envoyé est bien arrivé. Il n’y a eu ni perte, ni vol ni casse.

Il a été équitablement réparti entre toutes les associations que nous soutenons. Tout ce matériel, ces biens d’équipement, ces fournitures leur étaient vraiment indispensables. Nous n’avons pas failli à notre mission.

A KAONKAOLA et ANKAZOBE nous avons financé les cantines scolaires pour permettre de nourrir 600 enfants sur les 1450 élèves des deux établissements. C’était le seul et vrai repas de leur journée.

Le programme de construction pour les familles migrantes des 15 maisons à ANKAZOBE est terminé.

Nous avons bien, comme prévu, reconstruit les deux maisons qui accueillaient chacune quinze personnes à ANTSIRABE.

Un champ expérimental de culture de tournesol a été planté. Nous attendons les résultats.

NOS ACTIONS EN 2005

Une excellente année malgré des conditions économiques désastreuses.
Une inflation galopante (environ 20%) aidée par une flambée du prix du pétrole a fragilisé d’autant plus toute une frange de la population.

« Centre Soanavela » à MAHITSY :
– installation d’un système d’arrosage pour améliorer le rendement enfourrage de l’élevage de vaches laitières.
– mise en place d’un projet apicole avec achat de ruches et stages de formation.
– plantation de champs d’ananas.
– stages de formation de trois ans au centre pour Gesther et Andréa, deux orphelins que nous avons pris sous notre protection.

KAONKAOLA : une semaine de vacances offerte à une partie des enfants et des enseignants au bord de l’Océan Indien.

ANKAZOBE :
– construction d’une maison d’accueil pour les familles migrantes.
– démarrage d’un programme de construction de 15 maisons pour ces mêmes familles.
– achat de douze bancs pour la salle de classe.

Installation sur ces trois sites de cuiseurs solaires.

ANTSIRABE :
Au centre d’accueil pour enfants malnutris de l’association « Les Enfants d’Abord », nous avons procédé aux travaux de mise en sécurité de l’installation électrique.

Création d’une coopérative de femmes brodeuses « Koperativa Ezaka Fanantenana ». Elle regroupe une quarantaine de femmes isolées, veuves ou séparées.

MORONDAVA. L’association « Saragna » a été dotée d’une remorque de 3,5 tonnes pour le tracteur Massey- Fergusson 155 précédemment envoyé.

Grâce à M. TOULOUSE, directeur de l’hôpital Robert BALLANGER et M. François ASENSI, député-maire de TREMBLAY en FRANCE nous avons pu faire venir et opérer KALIANA, une petite fille de six mois porteuse d’une fente palatine.

NOS ACTIONS EN 2004

Désastre et désolation. En début d’année, trois cyclones d’une rare violence se sont abattus en fort peu de temps sur la Grande Ile.

Le bilan est lourd : environ trois cent cinquante personnes mortes ou disparues, plus d’un milliers de blessés et plus de deux cent mille sans-abri.

Au total, plus de huit cent mille personnes sinistrées.

Avec 300 000 hectares de terres agricoles productives endommagées, dont 150 000 hectares de récoltes perdues, l’impact total sur l’économie est estimé à plus de 200 millions d’euros.

En novembre, le prix du riz (aliment de base), a plus que doublé.

La mise en place de certains projets s’est fortement ralentie, la priorité étant la recherche de la nourriture pour le lendemain.

VONJY AINA
-abattage des arbres et débitage du bois.
-réparation des murs de clôture (heureusement toutes les toitures neuve ont été épargnées !).
– reconstruction de la maison d’un voisin complètement détruite par la chute des arbres de l’orphelinat durant les cyclones (et comme aucune assurance ne couvre ce genre de dégât…..).

TAMATAVE
– création d’un atelier de confection pour femmes handicapées.

ENVOI d’un CONTAINER 40 pieds- 174 colis – plus de 9 tonnes

En partenariat avec MARTIEL, LES ENFANTS D’ABORD et le SECOURS POPULAIRE de Rodez.

Sous la responsabilité de notre ami Albert KORBAN, adhérent de la première heure, c’est un véritable tour de force auquel nous avons assisté. Il a su faire preuve d’une extrême efficacité et d’une remarquable ténacité.

LES ENFANTS D’ABORD (Antsirabe)
– linge.
– matériel de cuisine.
– matériel scolaire.
– petit outillage.

Collège MANONGA (Morondava)
– vêtements.
– livres scolaires.
– ordinateurs.
– télévisions.
– magnétoscopes.

Coopérative paysanne SARAGNA (Belo sur Tsiribihina – Morondava)
– 2 tracteurs MASSEY-FERGUSON (MF 1080 et MF 155)
– accessoires agricoles.
– vélos et vélomoteurs.

NOS ACTIONS EN 2003

Reprise hésitante, les bailleurs de fonds restant dans l’expectative et les investisseurs manquant de confiance.

VONJY AINA
– rénovation de la clôture.
– achat d’un complément de poules pondeuses vue l’excellent résultat du suivi.
– remise en état des toitures de l’orphelinat, du poulailler, de l’atelier, de la boulangerie et des toilettes.

CENTRE ENERGIE
– achat de matériel de cuisine.
– achat d’animaux d’élevage (ferme-école)
– achat d’une fosse septique (gîte de nuit pour les enfants de la rue)
– salaire de l’éducatrice assistante sociale.
– salaire d’un poste de gestionnaire à la ferme-école.
– participation financière au gardiennage de nuit.

MANAODE. Suite aux événements de 2002, cette association a recueilli une centaine d’enfants qu’elle nourrit et scolarise. Nous avons acheté le matériel de couchage et de literie pour accueillir ces enfants dans le gîte de nuit.

ENVOI d’un CONTAINER 40 pieds – 456 colis – presque 10 tonnes

VONJY AINA
– brosses à dents.
– vêtements et chaussures.
– fournitures scolaires.

MANAODE
– brosses à dents.
– savons et dentifrices.
– vêtements et chaussures.

CENTRE ENERGIE
– brosses à dents.
– vêtements.
– livres scolaires.
– fournitures de bureaux.
– 3 ordinateurs + divers informatique.
– couvertures et couvre-lits.

CEFOTAM Centre de formation et de transit d’agriculteurs migrants.
– brosses à dents.
– vêtements et chaussures.
– couvertures.
– fournitures de bureaux.
– cafetière.
– machine à coudre sur pieds.
– téléphones.
– médicaments.

CEFAAM SOANAVELA Centre de formation agricole artisanale et ménager.
– brosses à dents.
– savons et dentifrice.
– vêtements.
– jouets et divers.
– livres scolaires.
– fournitures scolaires.
– livres bibliothèque adulte.
– fournitures bureaux.
– machine à photocopier.
– 7 ordinateurs + matériel informatique.
– 1 central téléphonique.
– 1 « poupinel ».
– classeurs métalliques.
– 4 vélos.

AROVY NY MARARY ANYMA Protégeons le Malade.
– cabine de radioscopie cardiaque et thoracique.
– matériel radiologique.

ASSOCIATION DES MEDECINS CATHOLIQUES DE MADAGASCAR.
– 2 fauteuils dentaires + accessoires.
– radio dentaire à roulettes.
– matériel dispensaire dentiste.
– 2 compresseurs dentaires + pompe d’aspiration dentaire.
– matériel ophtalmologique.
– 2 gros « poupinel ».
– matériel orthopédique + barres + planche.
– 1 lève-personne + 2 lits d’hospitalisation + chaises roulantes rigides et pliables + lit de consultation + brancards + cannes.
– médicaments + matériel de soin hôpital + petit matériel médical + divers accessoires.

NOS ACTIONS EN 2002

L’année de tous les malheurs. Une grave crise politique a frappé la Grande Ile, paralysant le pays pendant plus de huit mois.
Nos interventions se sont trouvées de ce fait extrêmement limitées.

La ferme-école du CENTRE ENERGIE a conservé tous ses acquis. La misère ambiante a provoqué quelques vols, mais malgré cela la partie élevage a pu repartir.

Les poules pondeuses du petit orphelinat VONJY AINA ne nous ont pas trahis. Les enfants ont leur nécessaire et il y a même 228 000 francs malgaches de bénéfice à la fin février (environ 35 euros), grâce à la vente du surplus.

A Tamatave, mise en place d’un congélateur pour MARTIEL. Il servira à gérer les stocks de nourriture nécessaires à la distribution de 30 repas journaliers servis gratuitement aux enfants des rues sans aucune ressource.

Un œil malicieux, un regard espiègle : c’est Marie-Claude. Cette gamine de 6 ans est venue de Tamatave pour faire un petit détour par l’hôpital Necker afin d’y être opérée du cœur. Nous sommes tous très heureux d’avoir pu participer à ce beau cadeau de Noël.

Notre trésorerie fait apparaître une importante provision en banque.

NOS ACTIONS EN 2001

Rénovation et entretien de l’école d’AVOTRA.
Achat d’une télévision et d’un magnétoscope pour l’école d’AVOTRA.
Changement d’orientation, nous avons vis-à-vis d’AVOTRA rempli tous nos contrats. L’ensemble des microprojets a été mis en place. Mais la structure actuelle de l’orphelinat ne permet pas, pour l’instant, d’envisager d’autres initiatives.
Nous avons donc cherché de nouveaux partenaires, avec l’aval de l’Ambassade de France à Tana, garantissant le sérieux de ces associations.
Avec VONJY AINA, petit orphelinat, qui recueille une vingtaine d’enfants, mise en place :
– d’un élevage de poules pondeuses (le bâtiment + 10 poules).
– d’un atelier artisanal de fabrication de savon.
– d’un jardin de plantes médicinales et odoriférantes (pour les savons).
– et de la remise en état d’un four à pain.

Avec le CENTRE ENERGIE, association qui recueille les enfants de la rue à Tana, nous lançons un vaste et grand programme : l’installation d’une ferme-école. Ce projet présente un double avantage -apprendre un métier aux enfants et adolescents.
-subvenir, en partie, à leur besoin alimentaire.
Une première tranche des travaux est en train de s’achever ; mise à niveau du sol, irrigation, construction d’une étable, etc.

NOS ACTIONS EN 2000

Approvisionnement du dispensaire par l’envoi d’environ 1 100 kg de médicaments.
Maintenance de l’école par l’envoi de matériel scolaire et de livres pour la bibliothèque.
La finalisation du projet apicole (40 ruches).
La venue en France de la directrice de l’école, Lili, pour un stage de trois mois.
La rénovation de 23 poulaillers.
La mise en place d’un élevage de poulets de chair (avec une rotation de 430 poussins).
Un programme de pisciculture/reproduction par l’achat de 6000 alevins, de géniteurs et de matériel de sécurité.
Le financement d’une partie du salaire des enseignants de l’école de Betania.
Réparation d’une décortiqueuse (appareil permettant la séparation du grain de la provende).
Aménagement du magasin de Salema (classement et rangement des médicaments et des vêtements).
Création d’un atelier artisanal de confection nécessaire à la réhabilitation des femmes en détresse et à l’entretien de l’orphelinat. Des produits sont mis à la vente.
Achat d’une charrette et d’un zébu.
Planification d’un vaste programme de culture à contre-saison (achat d’une pompe, charrue, herses, pulvérisateur, poudreuse, pelles, bêches, fourches, arrosoirs, etc.).
Financement pour la création d’un atelier de soudure et d’un stage théorique et pratique pour 4 personnes. Il permettra l’entretien, la rénovation et la création de tout un matériel et d’infrastructures entourant l’orphelinat. La création d’un emploi à plein temps sera doublée d’un rôle pédagogique avec formation d’apprentis et une source de revenus par des travaux exécutés à l’extérieur.

NOS ACTIONS EN 1999

Approvisionnement du dispensaire par l’envoi d’environ 650 kg de médicaments.
Maintenance de l’école par l’envoi de matériel scolaire et création d’une bibliothèque largement pourvue en livres.
La venue en France d’une stagiaire, Lalie, pour un stage d’apiculture de trois mois.
La mise en place, dans le cadre de l’orphelinat, d’un rucher, avec la création de deux emplois. Ce qui permet l’apport d’un aliment substantiel pour les enfants et en finalité, un autofinancement du projet par la vente de miel.
Travaux d’aménagement dans l’école.
Aménagement intérieur de cinq maisons recueillant des familles en détresse.
Pour Noël, l’aménagement et l’équipement d’un terrain de basket.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *